5 conseils pour prendre des photos en noir et blanc

Mis à jour : avr. 25

1- Shooter en noir et blanc pour mieux voir la lumière


J’avais aujourd’hui envie de vous parler de ma vision de la photo noir et blanc et plus généralement, pour quelles raisons l’on peut décider de prendre une photo en noir et blanc (ou de la passer en noir et blanc). Les deux sont en effet possible. On peut décider de réaliser une séance photo en noir et blanc en fonction de ce que l’on souhaite traiter. Par exemple, si l’on souhaite axer la lumière sur une séance intime, visualiser chaque pose en noir et blanc permet de mieux repérer la lumière sur un visage ou un corps (lumière naturelle ou studio).



On distingue alors toutes les subtilités de la lumière, et on affinera comment disposer le corps pour que la lumière le sublime. Le noir et blanc viendra magnifier le portrait avec élégance et goût. Il convient alors de trouver quel noir et blanc va mettre le plus en valeur le cliché, car il existe une infinité de possibilités. Plus ou moins de contrastes, plus ou moins de blanc pur, de noir profond, plus ou moins lumineux… Toutes ces caractéristiques apporteront une patte précise à une photo. On arrivera à lui donner du caractère, du relief, une émotion.




Si les photos ont été prises en RAW (format numérique permettant de post-traiter dans de meilleures conditions qu’un JPEG, et étant de meilleure qualité), lorsque on les importe sur un ordinateur, même si les photos ont été prises en noir et blanc sur le boitier, elles repassent en couleur lors du transfert. On découvre alors une autre version que celle que nous avions imaginé lors de la prise de vue. Je traite ensuite en noir et blanc comme je le voulais initialement, mais il arrive parfois qu'il y ait une bonne surprise et que j'ai finalement envie de garder telle ou telle photo en couleurs.



2- Chercher l'émotion


Le processus contraire est sans doute le plus courant. Je prends généralement mes photos en couleurs, et lorsque je traite ma séance, je vais décider d’en passer certaines en noir et blanc. Il n’y a pas de règle pour figer un choix. C’est assez difficile d’expliquer pourquoi cette photo là dégagera plus d’émotion et de force en noir et blanc plutôt qu’en couleurs. Je vous mets malgré tout quelques exemples, qui sont assez parlants.









Noir et blanc : La tendance intemporelle


Le noir et blanc est généralement utilisé pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le côté intemporel. On adore retrouver de vieilles photos des années 20 en noir et blanc, de nos ancêtres, et plus récemment de nos grands-parents ou parents. On peut facilement assembler une série de photos noir et blanc de différentes époques, en trouvant un fil conducteur entre elles, et en racontant une histoire. J’ai une photo comme ça de ma grand-mère sur mon bureau, juste à côté de mon ordinateur, là où j’écris tous mes articles. Elle m’inspire beaucoup, j’adore l’atmosphère qui s’en dégage.


En plus du côté intemporel, le noir et blanc apporte une touche tellement classe s’il est bien traité ! Bien souvent, les femmes préfèrent se voir sur des photos en noir et blanc, elles trouvent que cela les met plus en valeur. Mon travail et mon challenge personnel sont bien évidemment qu’elles s’apprécient en couleur également ! En dehors des souris qui ne voient le monde qu’en noir et blanc, essayons de notre côté de nous aimer en couleurs :)


3- L'émotion d'un portrait noir et blanc


Le noir et blanc, c’est aussi la porte ouverte aux émotions. On décide de mettre l’accent sur un regard, un sourire, ou une relation forte. Il permet tout ça ! Il y a donc une part énorme d’imagination, de créativité et d’interprétation. Chaque humain voit les choses différemment, est touché par des choses tellement variées, et c’est le même procédé en matière d’art. Cet artiste me plaît, me touche, mais il n’en sera peut-être pas de même pour vous. L'artiste qui arrive à plaire au plus grand nombre parvient à atteindre émotionnellement et artistiquement par plusieurs moyens : son univers, sa personnalité, les couleurs (le choix du noir et blanc en fait partie), le travail des matières, l’ambiance… Et il n’en suffira peut être qu’un seul pour séduire une personne, qui ne sera pas le même pour une autre personne.




4- Renforcer un détail à l'aide du noir et blanc


Revenons à notre noir et blanc. On peut décider aussi de mettre l’accent sur un détail qui va provoquer une ou plusieurs émotions. Cela donnera de la force au cliché, et cela permettra d’appuyer et de sublimer ce détail que l’on souhaite être remarqué.



Je vous parlais de lumière tout à l'heure, j'en viens maintenant à parler d'ombres : ces jeux de lumière que j'adore ! C'est un formidable terrain à explorer pour réaliser des clichés uniques, innovants et sortant d'un cadre.



5- Composer en noir et blanc, une composition forte


Le noir et blanc est beaucoup utilisé dans les photos de rues et en architecture. Pour les photos de rues, il y a souvent énormément d’éléments dans une ville, qui ne sont pas toujours faciles à isoler et à mettre en valeur. Le noir et blanc permet de focaliser son attention sur un élément ou un groupe d’éléments qu’il serait parfois difficile de repérer en couleurs. Il en est de même pour l’architecture. Cela permet de s’amuser avec les formes et les lignes, de jouer avec la lumière, de dégager, encore une fois, quelque chose de fort et d'éternel, dont on aura du mal à se lasser !




Si je devais vous conseiller deux photographes que j’aime énormément sur ce sujet, ce serait Robert Doisneau et Nikos Aliagas. Doisneau est intemporel et immortel je crois. Tellement de clichés sont connus, mais on peut encore en découvrir sans cesse, c’est fabuleux. Il a pris beaucoup de scène de rues, d’âmes vagabondes… Se plonger dans un des nombreux ouvrages qui existent sur son œuvre, c’est prendre une vraie respiration.

Nikos Aliagas ? Oui oui, le Nikos de la Star Ac ! C’est bien de celui-ci dont je parle. Il photographie énormément de personnalités, mais aussi des portraits anonymes, pris lors de ses voyages, et c’est bien entendu ceux-ci qui me touchent le plus. « Leurs singularité, leur vie, leur âme… » sont ses mots pour en parler. Vous pourrez trouver aussi beaucoup de photos de mains dans ces clichés. De tous âges et de tous continents. Comme une forme de photo d’identité à travers elles.


« Le souvenir de ces moments est ce que je possède de plus précieux - peut-être à cause de leur rareté - un centième de seconde par-ci, un centième de seconde par-là mis bout à bout, cela ne fait jamais qu'une, deux, trois secondes chipées à l'éternité. » Robert Doisneau



Envie de chiper quelques secondes à l'éternité ? Contactez-moi ;)

Anne BIED