Le confinement, prendre le temps de se réinventer

Mis à jour : avr. 29

Réinventer son quotidien


Chers tous,


Aujourd’hui, 20 mars 2020, c’est un jour particulier pour plusieurs raisons. Tout d’abord, nous célébrons le printemps, symbole de renaissance, et en cette période si particulière de confinement, ce symbole n’a jamais été aussi fort. Depuis quelques jours, je regrette de ne pas avoir de zoom pour pouvoir photographier l’éclosion des feuilles des arbres en face de chez moi. Comme chaque année, le spectacle est impressionnant et époustouflant. Cette année, ce spectacle semble encore plus précieux que d’habitude, et surtout, nous pouvons enfin prendre le temps de contempler chaque jour son avancée. Je suis en appartement, mais j’ai la chance d’avoir un petit parterre de fleurs au pied de mon immeuble ainsi que de beaux arbres quelques mètres en face de ma fenêtre.



7 Avril 2017 - Parc de Sceaux




Je le disais donc, c’est un jour particulier car cela fait un an que j’ai ouvert ce blog ! Je n’aurais jamais imaginé tout ce que j’allais vous raconter, et surtout la situation dans laquelle nous serions aujourd’hui. Ce virus nous contraint, certes, mais il nous force à réinventer notre quotidien, revenir à des choses essentielles, nous entraider les uns les autres, prendre des nouvelles de nos proches, prendre ce temps après lequel nous courons tous depuis des années…



Crédit photo Pauline Maroussia - Mars 2020



Lorsque je regarde les articles que j’ai écrit ces 12 derniers mois, cela fait tellement écho à ce qui arrive aujourd’hui … Se reconnecter à l’essentiel, En toute intimité un moment pour soi (vu plus de 750 fois !), Libérons nous du temps, Prendre du temps pour soi et se connaître, Les 5 bienfaits d’une séance photo… Que de thèmes en lien avec cette période de quarantaine.



Crédit photo Jérémy Guillaume - Décembre 2019


Trouver des personnes inspirantes


Aujourd’hui, j’ai décidé de partager mon article avec Marie Robert, sa voix apaisante en podcasts m’accompagne depuis quelques semaines. Elle aborde la philosophie d’une manière douce et lumineuse. Pile ce dont on a besoin quoi ! Ses réflexions justes font écho à ce que nous ressentons, car désormais, nos quotidiens sont en partie liés aux mêmes règles et aux mêmes attentes.

Je vous laisse avec un extrait d’un de ses écrits, entre douceur printanière, calme ambiant, et lumière solaire.


Merci de me lire depuis 365 jours, merci de me faire confiance, merci d’échanger avec moi, j’espère vous revoir tous, chacun, le plus rapidement possible, en bonne forme.

Prenez soin de vous !


Prenez une tasse de thé, ou de café, un petit cookie fait maison, et laissez-vous porter :)

D'ailleurs, je me lance dans la photo culinaire avec tout ça !! Mon slogan du moment ?


"Quitte à devenir gros, autant que ça soit joli !"




« Ceci est une page blanche. Nos agendas sont hachurés. Nous avons tiré des traits sur chacun de nos rendez-vous. Ceux contraignants que nous avions habillés d’importance, ceux nécessaires à la construction de notre quotidien et ceux réjouissants qui illuminaient nos sourires. L’avenir est là. Toujours là. Il ne s’est pas échappé. Son contenu est juste temporairement incertain. L’attente est notre nouveau collègue. (…) Comment construire le meilleur futur possible ? (…)Parmi les méthodes proposées, toutes plus pertinentes les unes que les autres, il y a celle du « storytelling », en somme de celle de la narration. Un travail d’écriture pour accroitre nos motivations et nos forces. Mais surtout un catalyseur qui nous permet d’interroger les buts que nous poursuivons. Qu’est-ce qui se joue dans nos objectifs ? Pourquoi cet appartement ? Cet emploi ? Ce couple ? Ce rythme ? Pourquoi cette ville ? Cette tâche ? Cette amitié ? Nous naviguons tous parmi des impératifs, certains plus que d’autres : économiques, affectifs, moraux, médicaux…etc. Les questionner, ce n’est pas les nier, car soit nous leur donnerons un sens, soit nous trouverons le courage de les abandonner. Ou serons-nous dans cinq ans ? A quoi ressemblera notre journée ? Quelle direction nous prendrons ? Qui voulons-nous être ? Individuellement et collectivement ? Ce temps singulier nous oblige au pas de côté. Ce n’est pas une vague stratégie un peu niaise. C’est une plongée philosophique au cœur de nos entrailles. Ecrivons nos espérances, n’ayons pas peur de voir grand. Il faut des rêves amples pour que la vie le soit tout autant. C’est cette projection qui nous donnera le courage de nous réaliser. » Marie Robert



Pour me contacter, c'est par ici !

Anne BIED