Planter des arbres : reportage photo en pleine forêt

Mis à jour : juil. 19

Planter des arbres et agir pour le climat


Emilie m’a contacté en début d’année pour réaliser une séance portrait dans le but d’illustrer son métier, et confinement oblige, nous avons dû attendre un peu. Je sais, le suspens est insoutenable, et vous découvrez enfin ce qu’elle fait dans la vie !


Nous nous sommes retrouvées en pleine forêt pour réaliser la séance photo, et comme je suis admirative de tous ces beaux métiers qui contribuent activement à sauver ou tout du moins entretenir notre belle planète, je lui ai posé 1001 questions, qui, j’en suis certaine, vous passionneront si vous êtes dans une démarche de préservation, amoureux de la nature et des forêts qui vous entourent !




Emilie, peux-tu me raconter ce que tu fais dans la vie ?


Mon métier, c’est d’aider les entreprises et les particuliers à préserver les espaces forestiers et naturels dont nous dépendons tous, en leur proposant de planter des arbres et de sauvegarder les milieux forestiers en France. Pour cela, j’analyse et je développe beaucoup de projets de plantations auprès de porteurs de projet. Je m’assure de leur impact positif pour la biodiversité et j’ai à cœur de partager les enjeux de chaque projet de boisement et reboisement auprès des contributeurs.


Bien souvent, ce sont des forêts dont un nombre important d’arbres sont dépérissants du fait des conséquences du changement climatique ou des suites de maladies ou d’attaques parasitaires. Mon souhait, en transmettant les connaissances utiles à la compréhension de ces projets, est de rapprocher de plus en plus la société civile d’une nature et d’une biodiversité indispensables à la vie pour que tous en prennent conscience et agissent pour les préserver.




Depuis quand ton entreprise existe t’elle et pourquoi as-tu choisis ce nom ?


Mon entreprise s'appelle Atmosylva. Métaphoriquement, je dirai que c'est une "jeune pousse" dont la graine a été plantée il y a près de 2 ans, et qui est sortie de terre en 2020, comme les arbres qu’elle commence à planter !

Le nom "Atmo-Sylva" reflète deux éléments interconnectés et essentiels pour la vie sur terre.


L’atmosphère d’abord, est une enveloppe gazeuse indispensable à la vie, car elle est notre couverture de protection face aux rayonnements provenant du reste de l’univers. Vue de l’intérieur, elle enferme plusieurs gaz, dont certains, comme le dioxyde de carbone (CO2), provoquent l’effet de serre qui en principe (et c’est ce qui est en train de changer), permet de maintenir une température adéquate pour la vie telle que nous la connaissons.

Emilie - Atmosylva



Sylva ensuite, c’est la forêt vue dans toute sa globalité et sa richesse. Il y a les arbres bien sûr, mais pas seulement, c’est aussi des sols, une activité biologique, un microclimat et des écosystèmes bien spécifiques. La forêt, elle aussi est indispensable à la vie sur terre, car elle est un habitat, une source de nourriture pour toute une chaîne d’espèces, elle est source d’oxygène et a un rôle essentiel dans le cycle de l’eau.


Raconte moi d’où t’es venue cette envie d’avoir ta propre entreprise ?


L’idée est arrivée au bout de presque 8 ans de carrière dans le métier de juriste. C’est en fait une rencontre entre une passion et une vraie volonté d'agir ! J'ai depuis toujours une passion pour la nature, la biologie, les espaces forestiers, une préoccupation très marquée pour l’avenir des espèces, des écosystèmes et de l’humanité. En parallèle, j'ai une volonté très forte d’agir par moi-même, sans attendre, pour mobiliser des synergies et développer mon message et ma vision. L’entreprenariat est pour cela un support formidable et pérenne pour développer ce projet et emmener tous ceux qui souhaitent s’y associer d’une manière ou d’une autre !



Comment choisis-tu les forêts qui bénéficieront des contributions aux plantations ?


L’objectif est d’intervenir là où c’est nécessaire. Cela va donc concerner des forêts dépérissantes en raison de sécheresses, de maladies ou parasites, des forêts ayant subi des tempêtes ou des incendies. Ce sont aussi des plantations sur des parcelles en friches, abandonnées ou qui ne sont plus cultivées, ou encore des forêts qui ne permettent plus d’assurer une régénération d’essences adaptées au changement climatique. Dans d’autres cas, ce sont tout simplement des travaux d’amélioration sylvicoles qui permettent d’assurer la préservation des sols, la régénération naturelle, la multifonctionnalité des forêts et la diversification des essences pour plus de résilience des forêts.




Les projets sont souvent proposés par des professionnels de la forêt, qui font un travail remarquable d’analyse des sols, du climat, de la topographie et des peuplements déjà en place pour sélectionner les essences les plus adaptées au sol et au climat présent et futur. Chaque projet est un cas unique, notamment car la nature du sol, les réserves en eau et les températures peuvent être très différentes et parfois varier à quelques dizaines de mètres ! Je travaille donc à récupérer toutes ces informations pour ensuite les rendre compréhensibles et facilement communicables par les contributeurs.


Travailles-tu seule chez Atmosylva?


Au cœur de l’entreprise elle-même je travaille pour l’instant par mes propres moyens. Depuis le début, je travaille avec beaucoup avec des partenaires, des professionnels de la forêt, de nombreuses entreprises ou consultants dans le milieu de la Responsabilité Sociétale des Entreprises, des intervenants publics ou privés de la filière de la forêt, du bois et de la recherche. J’ai une vision très transversale et je veux relier progressivement plusieurs domaines et plusieurs mondes qui ne se connaissent pas toujours mais qui sont très liés, car ils touchent à un sujet commun : les ressources naturelles et la biodiversité. Mon objectif est de recruter bientôt du côté forestier pour développer et suivre de nouveaux projets forestiers et du côté entreprise pour mieux les accompagner et pour aider de façon générale tous les contributeurs de plantation d’arbres !



Est-ce qu’un particulier peut « boiser » à tes côtés ?


Oui ! J’ai développé une façon simple de contribuer ouverte à tous, car je souhaite emmener dans cette aventure tous ceux qui croient en ce projet et veulent agir directement pour les forêts en France. Ils pourront donc choisir un projet de plantation qui a ses enjeux propres pour la forêt et pour tout un territoire, et planter autant d’arbres qu’ils le souhaitent voire toute une forêt !

Quel suivi fait-tu avec les entreprises qui investissent ? Peuvent-ils voir les arbres plantés ?


Les entreprises reçoivent d’abord un certificat de plantation, et surtout les informations relatives au projet pour bien en comprendre les enjeux et ce qui a conduit à réaliser une plantation. Elles bénéficient bien sûr d’un suivi de la réalisation de la plantation et des premiers entretiens nécessaires pour la bonne croissance de l’arbre, avec des photos et des nouvelles des projets forestiers. Je leur propose aussi d’organiser des événements en immersion, pédagogiques, culturels ou ludiques, toujours en lien avec la forêt ou tout simplement des visites ou participation à des plantations.



As-tu déjà des idées pour développer ton entreprise ?


Oui, et le développement passe souvent par la transmission d’un message autour d’évènements réunissant le grand public, toujours dans le même objectif d’expliquer la forêt de façon ludique, immersive et culturelle. Je participerai à des journées forestières qui auront lieu tout début octobre, et qui offriront des ateliers immersifs dans de très nombreuses forêts de la région Ile-de-France (visites commentées de forêts, concert de musique en forêt, sylvothérapie, chasse au trésor forestière …).


Je serai aussi présente au salon Produrable, le rendez-vous des entreprises engagées pour la préservation de l’environnement et le développement durable au sens large, et j’ai déjà hâte d’y être !



Une dernière question pour les curieux, les amoureux des forêts, et de la Nature tout simplement : de quel organisme peut-on se rapprocher localement pour agir pour notre planète ?


Certaines associations locales proposent de participer à des journées de nettoyage dans la nature. Une action de grande ampleur est d’ailleurs organisée pour le 19 septembre, il s’agit du World clean up day (www.worldcleanupday.org). A partir de ce site, il est possible de trouver les évènements organisés près de chez soi pour nettoyer la nature des déchets laissés sur place.

De nombreuses actions sont également proposées par le Geres, une ONG qui défend la solidarité climatique à travers le monde. Le site https://actions.geres.eu/ répertorie plusieurs actions ouvertes aux citoyens liées aux objectifs de développement durable des nations unies.

Pour une liste d’actions au quotidien, l’Ademe propose un document « Comment agir pour la planète » très complet, qui aborde l’énergie consommée, la consommation durable, la production de déchets, les moyens de transport et bien sûr les bons réflexes à réaliser à la maison.

https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-comment-agir-pour-planete.pdf


Merci Emilie, bonne route à ton entreprise et bonnes plantations !


Quand à vous, j’espère que vous avez apprécié découvrir son métier et je suis heureuse de vous transmettre plusieurs clés pour agir à votre échelle !


De mon côté, j'ai l'envie depuis quelques mois d'allier mon entreprise à cette cause naturelle en plantant des arbres, ma séance avec Emilie a concrétisé mon envie :


J'ai décidé de planter chaque mois,
1 arbre
pour chaque séance réalisée avec vous !



Vous trouverez plus de renseignements dans ces liens :

. Une séance portrait

. A propos de moi

. Me contacter


Anne BIED