L'estime de soi par l'image

Dernière mise à jour : 23 avr. 2020


Une amitié solidaire


La semaine dernière j’ai rencontré Caroline et Elina. Elles sont jeunes, belles, adorables et rayonnantes de vie ! Elles se sont rencontrées il y a deux ans lorsqu’elles ont commencé leur DUT de carrière juridique. Comme je vous le disais, elles sont toutes jeunes, Caroline a 22 ans et Elina tout juste 20 ans !


Séance portrait à domicile - Anne BIED - Photographe portrait femme Paris

Cela ne les empêche pas de porter un projet assez lourd depuis le début de leur diplôme : la lutte contre la violence faites aux femmes.


Elles ont eu le choix au début de leur formation entre 17 projets, et leur vœu premier s’est porté sur cette thématique tellement importante. Elles ne sont pas seules, puisque le groupe qui travaille sur le champ d’action à couvrir se compose de 8 membres et ce sont les vœux de 8 jeunes femmes qui se sont dirigés vers ce sujet.

Aux côté de Caroline, la plus « âgée » et d’Elina, la plus jeune, nous retrouvons Camille, Florianne, Hairati, Mélanie, Priscillia et Virginie.


Leur démarche passe par différents moyens de communications très variés, pour toucher un maximum de cibles différentes. Elles ont créé un tee-shirt inédit pour soutenir et commencer à divulguer leur message. Elles ont contacté le talentueux Terence, un étudiant de leur université (et malheureusement le seul homme du projet), afin qu'il dessine le visuel du tee-shirt.



Elles ont également réalisé une vidéo de sensibilisation avec un message précis à diffuser :


Une sensibilisation de chaque instant


Chaque année en France,


225 000 femmes sont victimes de violences sexuelles ou physiques.

1 femme sur 10 est victime de violence conjugale.

254 femmes sont victimes de viol ou de tentative de viol chaque jour,

Seulement 19% trouvent la force d’aller porter plainte au commissariat.

1 femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint.



Le chiffre le plus marquant, est sans doute celui ci : dans le monde,

1 femme sur 3 est victime de violence au cours de sa vie.



Séance photo portrait femme à domicile - Anne BIED - Photographe portrait femme Paris

Aujourd’hui plus que jamais, il est nécessaire de se mobiliser.



Réagir peut tout changer.


Au 3919, la Fédération Nationale Solidarité Femmes est à l’écoute de toutes les femmes qui auront besoin d’une oreille attentive pour parler de leur histoire. Les femmes qui sont à l’autre bout du fil sont aussi là pour apporter de l’aide, du soutien et diriger vers des associations locales compétentes pour entreprendre des démarches juridiques et entamer un suivi psychologique.



Les filles ont ensuite organisé une conférence à l’IUT avec deux femmes victimes de violences, qu’elles avaient rencontré lors d’une marche contre les violences, par le biais de l’association CIDFF (Centre Nation d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles). Une nouvelle étape de sensibilisation importante auprès des plus jeunes.


Séance photo portrait femme à domicile - Anne BIED - Photographe portrait femme Paris

Une idée que je trouve géniale, elles ont organisé également une initiation de self-défense à l’université. Une fois encore, une autre manière d’attirer l’attention des jeunes femmes à pouvoir et savoir réagir face à une menace réelle.


En parallèle de la vidéo, elles ont réalisé un shooting où des étudiantes ont accepté de se mettre en scène avec un maquillage reflétant des violences physiques. Chaque photo appuyant leur démarche de sensibilisation, et étant porteuse de message.


La violence commence là où la parole s’arrête.


Toutes les violences ont un lendemain.



Ces photos leur ont permis de réaliser une exposition diffusée dans leur établissement, mais pas seulement ! Elles ont également contacté deux autres universités, qui ont bien entendu accepté.


Séance photo portrait femme à domicile - Anne BIED - Photographe portrait femme Paris

Un sujet qui me touche


Ce sujet me touche profondément et j’ai eu à cœur de les aider à relayer tout le travail qu’elles font pour faire entendre leur message.

Il n’est pas nécessaire de frapper pour parler de violence, celle-ci peut prendre de nombreuses formes parfois sournoises :

Mal parler à quelqu'un, l'insulter, le dévaloriser, autant d'attitudes qui peuvent avoir un impact destructeur.


Le plus important étant de ne rien laisser passer. Aucune