Un shooting photo pour la pochette de l’album Piano Tales

Dernière mise à jour : 6 avr.

Un album pour un artiste est un projet hyper personnel. Ce n’est pas toujours facile à mener de bout en bout. En effet, ce sont beaucoup de travail que de penser l’objet, de réfléchir à sa conception, de penser à son design. Et à ce qu’on va y enregistrer comme musique. C’est tout un cheminement dont le shooting photo pour la pochette de l’album en est une étape.


Chaque musicien est impatient et heureux de tenir cet album musical entre ses mains : c’est la concrétisation de tout le travail accompli.


Le shooting photo pour la pochette de l’album Piano Tales : rencontre avec Théo DEGARDIN


Théo DEGARDIN m’a contactée pour la première fois, il y a un peu plus d’un an pour des portraits professionnels en tant que pianiste. Il voulait aussi alimenter son site internet.


Nous avons réalisé plusieurs séances photo pro ensemble.


C’est comme ça qu’il est revenu vers moi en début d’année pour savoir si cela m’intéresserait de réaliser la couverture de son tout premier album : Piano Tales.



shooting photo pour la pochette de l’album


Évidemment, j’ai répondu oui sans hésiter pour ce nouveau shooting photos ! Nous avions énormément échangé auparavant, nous nous entendons très bien. Sa sensibilité humaine et artistique me touche énormément.


La réalisation de ce shooting photo tout en musique


J’ai adoré participer à ce projet de shooting photo pour la pochette de l’album de Théo. Prendre partie intégrante et communiquer pour échanger nos idées.


Ce qui m’importait, c’était de comprendre exactement ce qu’il avait en tête pour me rapprocher au maximum de son idée artistique de la prise de vue. Et ne pas interpréter quelque chose qui, finalement, serait trop éloigné de sa pensée.


Nous avons brainstormé ensemble. Cela m’a permis de pas mal questionner Théo étape après étape pour réussir à comprendre LA photo pour la pochette de son album qu’il avait en tête.


Mon objectif dans ce type de projet musical est d’accompagner le musicien au mieux. Il est important de pouvoir lui permettre d’éclaircir ses pensées pour que nos deux esprits soient raccord. De mettre des mots et envisager la réalisation concrète d’une idée ou une pensée pour son premier album.



shooting photo pour la pochette de l’album


La communication et la compréhension sont vraiment les bases de mon travail, car chaque mot est important.


Les idées de départ du shooting photo pour la pochette de l’album


La demande de Théo de départ pour sa photo de couverture d’album était :


- d’avoir un « noir et blanc très net, très sombre et qui brille comme si c’était du papier glacé ».


On a fini par éclaircir que :


- le côté « brillant » était important pour lui,

- qu’il aimait le reflet métallique sur une matière brillante (un piano par exemple),

- qu’il souhaitait une pochette un peu surréaliste, froide et un reflet sombre.


Pas mal d’éléments en somme, qui ne demandaient « qu’à » s’assembler en un seul cliché fidèle.



Préparer la parfaite photo de couverture de l’album


Une fois l’idée globale établie, nous avons ensuite défini comment réaliser cette photo de couverture.


En lumière naturelle ? En intérieur ? Avec flash ? Des projecteurs ?


L’avantage avec son label Arabesque Records, c’est qu’il a eu carte blanche pour la réalisation de son shooting photo !


C’est assez rare pour le souligner, car bon nombre de labels ont des exigences particulières, et un cahier des charges à respecter.


Dans ce cas précis, Théo a pu laisser libre cours à ses envies, sa créativité et sa personnalité !


Le jour du shooting photo au Studio Accord Parfait


Le choix pour la prise de vue de sa future couverture s’est porté sur le Studio Accord Parfait à Paris. Théo s’y entraîne et y joue en concert régulièrement. Nous y avons ajouté deux projecteurs. C’était parti !



shooting photo pour la pochette de l’album



Je comprends au fur et à mesure de la prise de vue qu’en réalité, seul le reflet dans le couvercle du piano figurera sur la pochette d’album. L’image sera donc volontairement moins nette que la réalité et surtout, je dois prendre la photo en pensant « à l’envers ». Un exercice somme toute très intéressant pour moi et comme toujours, challengeant (je suis une fille de challenges !).





Nous testons des premières photos avec un chapeau comme sur le croquis réalisé par son frère. C’était le souhait initial de Théo. Et puis finalement, nous poursuivons ce shooting photo pour la pochette de l’album sans ce fameux chapeau. Cela correspond davantage au résultat final que Théo souhaite.



shooting photo pour la pochette de l’album

On peut dire qu’il sait très bien ce qu’il veut à chaque étape validée, c’est un réel atout ! Nous finissons par arriver à shooter LA photo qui satisfait Théo, yes !


Post production de la couverture de l’album Piano Tales


Place maintenant au tri, et à la post production, au choix du noir et blanc ou de la couleur. Notre choix se portera finalement sur les clichés en couleurs.



shooting photo pour la pochette de l’album


J’ai ainsi travaillé sur le rendu des couleurs : vives, plus discrètes, plus ternes, etc.


J’ai proposé à Théo plusieurs ambiances pour qu’il puisse choisir ce qui correspondait le plus à ce qu’il avait imaginé pour sa pochette d’album. Et puis nous y voilà, une image unique pour un album unique.


Son premier album !


Je lui remets 3 fichiers numériques avec des caractéristiques techniques différentes :


- un pour le rendu écran,

- un pour l’impression papier mat

- et un pour du papier brillant.


Et voilà, le tour est joué !