Intégrer la musique dans une séance photo

Mis à jour : avr. 23

Une séance photo en musique


Toute une vie en musique


Depuis que j’ai 7 ans, je suis entourée et baignée de musique. Mes parents m’ont inscrite en classes CHAM (Classes à Horaires Aménagées Musique) dès le CE1. Depuis, elle ne m’a jamais quitté. Je l’ai apprise à l’école, en parallèle de l’école de musique, puis au conservatoire, puis en formation professionnelle pour intervenir auprès d’enfants de la plus petite enfance à l’école élémentaire (Diplôme de Musicien Intervenant).


Crédit photo Fanny Pilté


Et enfin, j’en ai fais mon métier jusqu’à aujourd’hui. Je suis rentrée dans un orchestre, j’ai donné des cours dans une école de musique, et animé des ateliers pour des enfants avec la Philharmonie de Paris sur un projet à vocation sociale visant la démocratisation culturelle centrée sur la pratique musicale en orchestre (DEMOS).


Comment j'ai commencé la photo


J’ai toujours été éclectique dans mes activités professionnelles, et j’aime avoir autant de variété dans ma vie. Les horaires atypiques me correspondent parfaitement, et je ne pourrais pas vivre sur un format de semaines identiques les unes aux autres. J’ai toujours vécu comme ça, et c’est ce rythme de vie qui m’a amené à développer la photo. La capacité d’adaptation qui entoure ma vie musicale se retrouve également énormément dans la photographie. Les parallèles musique/photo sont nombreux. Les deux activités demandent de la rigueur, de la créativité, de la sensibilité, de l’assiduité, de la pratique régulière, et une remise en question quotidienne.




Pour la musique, comme pour la photo, il faut toucher les gens. Réussir à capter leur attention et réveiller une émotion. Ce n’est pas une chose évidente, car nous sommes tous différents, nous avons tous une manière de penser et de réfléchir différente.



J’ai mis beaucoup de temps à comprendre que je n’avais aucun pouvoir sur ce que les gens pouvaient penser de mon travail. Tout simplement parce que ce qui plaira à quelqu’un, pourra ne pas plaire à une autre personne. La seule chose qui est bénéfique pour moi sur ce point, est de comprendre pourquoi mon travail n’a pas plu. L’analyse constructive me permet d’avancer et de me perfectionner.


Vivre de la photographie


C’est au moment où j’ai compris cela, que j’ai décidé qu’il était temps de donner à la photographie la place qu’elle méritait dans ma vie. Je ne pouvais pas continuer de la faire vivre dans un aussi petit espace, la laissant évoluer en demi- teinte.

Aujourd’hui, je lui donne le maximum de mon temps. Et j’en suis très heureuse !



Je sens l’évolution se faire de jour en jour, j’ai envie d’explorer de nouvelles lumières, de nouveaux angles de prise de vue, de vous proposer de nouvelles offres.


Vous vous posez peut-être la question : Mais quelle place gardes-tu pour la musique ? Et bien, je ne peux pas vivre sans elle. Tout simplement parce qu’elle fait partie de moi. C’est réellement un morceau de mon âme et de mon corps.


Calendrier artistique de musiciens


Je la fais exister tout simplement différemment. Sans même m’en rendre compte, lorsque j’ai réalisé mon projet "A Corps" en décembre dernier, la musique était au centre de ce projet photo. Quel lien intime entretient chaque musicien avec son instrument ? Ca a été un projet merveilleux à mener, qui m’a demandé une énergie folle ! Mais quelle satisfaction d’avoir eu la confiance de ces 14 musiciens, et d’avoir été suivie et soutenue par des centaines de personnes lorsque j’ai mis en place le crowfunding (financement participatif), lors de la vente des calendriers, à la soirée de vernissage (où il y a eu un concert en live d’ailleurs), et encore aujourd’hui, je croise des gens qui me parlent de ce projet, me demandant s’il y aura une suite l’année prochaine :)



J’aime lier mes deux passions sur des projets créatifs. Je suis d’ailleurs tellement heureuse de réaliser des pochettes d’album ! Il y en a déjà deux qui verront le jour en 2019, c’est considérablement gratifiant !


Cela va de paire avec des affiches de concert, et j’ai eu la joie de voir une de mes photos sur plusieurs colonnes Morris ! Un grand moment d’émotions, et une grande première !



Je me réjouis également que l’on me fasse confiance pour réaliser les portraits de musiciens en solo, et aussi très souvent en groupe entier (duo, trio, quatuor, etc…).



Une séance photo pour musiciens


La satisfaction ultime pour moi est de réaliser plusieurs séances avec les mêmes personnes. Me dire que mon travail a été tellement apprécié, que la personne souhaite de nouveau travailler avec moi. Cela peut-être dans le même domaine, et parfois, on passe de photographe de vie professionnelle à photographier la vie privée (mariage, grossesse, naissance). La confiance et le lien s’établissent dès les premiers échanges à mon sens. C’est ce qui fait que vous aurez envie de me confier la responsabilité de votre image.



Depuis quelques mois, et notamment depuis mon projet "A Corps", je me suis mise à faire écouter de la musique pendant mes séances photos. Ce projet était très particulier puisque les musiciens posaient nu pour moi. Je me suis dit que cela détendrait l’atmosphère de passer quelques sons joyeux et dans un style assez cool. Tous les musiciens ont d’ailleurs beaucoup aimé cette idée, et je suis convaincue que l’effet recherché a fonctionné.


Intégrer la musique dans une séance photo


L’une de mes modèles n’a pas souhaité écouter de musique, mais à la place, c’est elle qui a chanté ! On était donc bien dans la même démarche, et la même finalité : que la musique aide à détendre le corps et l’esprit.


Ce qui est très intéressant, c’est que récemment, j’ai appris une chose qui a fait écho en moi… Il se trouve qu’un chercheur japonais, Masaru Emoto, a étudié l’effet de la musique sur les molécules d’eau. Il a filmé au microscope électronique que les molécules réagissent par des changements de structure en fonction de la musique qui est diffusée. Comme Bach par exemple, ou à dans un tout autre style, du hard rock. Encore plus simple, juste des mots tels que « merci », « gratitude » ou « haine ».



Vous allez me dire, oui, c’est intéressant… Et ?


Et bien l’eau est le principal constituant du corps humain :) Environ 65 %, soit 45 litres d’eau ! Vous me suivez ? Tout prend son sens pour moi lorsque je fais le lien entre toutes ces informations. J’utilisais la musique sans avoir pleinement conscience du pouvoir qu’elle avait en réalité sur le corps.


J’ai donc décidé que maintenant, cela ferait partie intégrante de mes séances. L’avantage avec les musiciens, c’est que l’on peut leur demander de jouer pendant le shooting. Un musicien jouant lui-même pendant sa propre séance photo ? Euh, on est pas à l’apogée du bien-être là ?!



Voilà ce qui vous attend lorsque vous serez décidé à réaliser des photos avec moi : de la musique, du son, du bonheur, de la bienveillance ;) N’hésitez plus !

Anne BIED